Le bois de oud dans l'histoire

Le bois de oud dans l'histoire

Le bois de Oud dans l'histoire
Le bois de oud, ou bois d'agar, possède une histoire riche de plus de 3000 ans. Son utilisation a débuté en Chine, au Japon, en Inde et au Moyen-Orient. À cette époque, seuls les rois, les empereurs et les riches pouvaient en profiter et apprécier ses vertus. Voici un aperçu chronologique de l'apparition du bois d'agar à travers l'histoire :
- Égypte antique : À l'époque des pyramides et des pharaons, les Égyptiens utilisaient le bois de oud dans leurs rituels d'embaumement des corps des familles privilégiées.
- 2600 et 2800 ans : Le oud qmaei est mentionné dans le Sushruta Samhita, un texte sanskrit sur la médecine et la chirurgie. Il apparaît également dans la biographie de l'empereur indien Harsha (Harshacharita) en 700 av. J.-C. À la même époque, Xuanzang, un moine bouddhiste chinois, décrit l'utilisation du bois d'aloès et de son huile pour l'écriture de textes sacrés.
- 2600 ans : Les "Nihon Shoki" (Chroniques du Japon), le deuxième plus ancien livre d'histoire japonaise, mentionnent un morceau de bois d'aloès trouvé à Pursat, au Cambodge, célèbre pour sa senteur. Ce morceau de bois, conservé au musée National de Nara, est exposé au public moins de 10 fois par siècle pour éviter tout endommagement.
- 2300 ans en Chine : Les chroniques de Nan Zhou Yi Wu Zhi (Les choses étranges venues du sud) de la dynastie des Wu mentionnent le bois d'aloès. Plus tard, il a été découvert que les riches familles de l'ancienne Chine l'utilisaient pour fabriquer les cercueils de leurs défunts. Les bouddhistes employaient le bois d'agar pour leurs malas (longs bracelets ou colliers de 108 perles en bois).
- 1200 ans : L'utilisation du bois de oud pour ses vertus médicinales est mentionnée dans les Hadith Qudsi (paroles sacrées) de Sahîh Muslim. Il est également dit que le bois de oud est un arbre descendu par Adam du Paradis.
- France, époque de Louis XIV : Le roi Louis XIV faisait tremper ses vêtements dans de l'eau de rose, préalablement bouillie avec du bois de oud.
Ces exemples montrent l'importance et l'utilisation variée du bois de oud à travers les cultures et les époques.
 
Les utilisations du bois de Oud
Au fil de l'histoire et jusqu'à nos jours, le bois de oud a été employé à des fins médicales, spirituelles, religieuses et artistiques. Voici les utilisations les plus courantes :
- Religieux : Le bois de oud est utilisé dans de nombreuses religions et philosophies lors de rites ou de cérémonies sacrées, notamment pour les mariages, funérailles et prières. Il est particulièrement prisé par les musulmans (islam), bouddhistes (bouddhisme), les taoïstes (taoïsme), les hindous (hindouisme), les catholiques (catholicisme) et les chrétiens (christianisme).
- Médical : Usage médicinal et thérapeutique reconnu, notamment dans les médecines traditionnelles de la Chine, du monde arabe, du Tibet, de l'Inde et de l'Asie du Sud-Est.
- Artistique : Son arôme agréable et sa rareté font du oud un matériau précieux pour la sculpture. Les morceaux larges et intacts de bois d'aloès destinés à la sculpture sont rares. Les œuvres d'art entièrement réalisées en bois de oud sont peu nombreuses, et les meubles sont encore plus rares.
De nos jours, ce produit est de plus en plus utilisé par les grandes marques dans la création de parfums, d'encens, ainsi que de bijoux.
 
En résumé, qu'est-ce que le bois de oud ?
Le bois de oud, également connu sous les noms de bois d’agar, bois d’aloès, bois d'aigle, calambac, et gaharu, est souvent surnommé « le bois des dieux » pour son parfum envoûtant, ses nombreuses vertus et sa rareté exceptionnelle.
Ce trésor naturel est un morceau de bois imprégné d'une résine sombre et aromatique, se formant au cœur des troncs de certains arbres des forêts luxuriantes d'Asie du Sud-Est. Cette résine précieuse se développe en réponse à des infections bactériennes, donnant au bois son arôme unique et puissant au fil de plusieurs dizaines voir centaines d'années.
Depuis des siècles, bien avant notre ère, le bois de oud est vénéré en Asie pour ses propriétés médicinales, son parfum luxueux et son apparence noble. Il joue également un rôle central dans l'art et les pratiques religieuses. Aujourd'hui, il est commercialisé sous trois formes : brut, en poudre et en huile, chacune offrant des expériences uniques.
Les qualités exceptionnelles et la rareté du bois de oud le placent parmi les dix bois les plus chers au monde, faisant de lui un véritable symbole de prestige et de raffinement.
 
Rédigé par : Cameron IBARA
Retour au blog